Sujet Commun : Découverte de Sanctum           



 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-56%
Le deal à ne pas rater :
Figurines Funko POP TV SQUID GAME à 6,99€
6.99 € 15.99 €
Voir le deal

Partagez

Sujet Commun : Découverte de Sanctum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

The Cauldron

The Cauldron
PNJ
PNJ

Traveler's Card


Sujet Commun : Découverte de Sanctum
Sujet Commun : Découverte de Sanctum EmptySam 15 Oct - 11:45


SC : Découverte de Sanctum


Sanctum, six heures avant l'Eclipse totale.

Depuis quelques jours de nombreuses personnes sont arrivés subitement sur Sanctum. Si une partie s'est résignée à attendre que le chaudron refasse son apparition pour rentrer chez eux, d'autres ont décidé d'enquêter pour comprendre les origines de cette ville fantôme.

C'est comme ça que plusieurs personnes trouvent le livre pour enfant avertissant des dangers de l'éclipse du soleil rouge qui semble se profiler. Chacun s'organise pour ce qui semble approcher, bien que certains ne semblent pas y croire le moins du monde.



The Cauldron est un PNJ. Merci de ne pas lui envoyer de MP. Utilisez les boîtes à MP des membres du staff.
Revenir en haut Aller en bas

Henry Herbert

Henry Herbert
Petit Chaudron en étain
Petit Chaudron en étain

Traveler's Card


Re: Sujet Commun : Découverte de Sanctum
Sujet Commun : Découverte de Sanctum EmptyMar 18 Oct - 10:13

Henry n'est pas arrivé bien préparé. Comme il était en plein travail, il a sa blouse blanche de laboratoire et ce qu'il y avait dans les poches du vêtement.
Cependant il n'est pas resté inactif, loin de là. Il s'est mis à fouiller les maisons immédiatement en enfonçant les portes. A ouvrir tous les placards, les frigos, goûter la nourriture, fouiller toutes les chambres. Mettre des trucs dans ses poches. Il fouille sans se soucier de laisser des traces, de casser des trucs ou de foutre le bordel. Il a remarqué qu'il y a d'autres gens, il les a entendus mais pour l'instant il n'est pas allé leur parler. Il ne se cache pas non plus. Il les ignore simplement.
Il est étonné par la présence de menottes un peu partout. Toutes les maisons ont cette installation, des menottes attachées aux murs par des chaînes.

C'est en fouillant qu'il tombe sur un exemplaire d'un livre pour enfants. D'habitude ce n'est pas le genre de chose qui l'intéresse mais le livre est posé sur une table et ouvert à la page qui indique "Friends become like foes", ce qui l'interpelle. Ça, plus les menottes, on commence à voir un pattern.

"Holy shit. It's fucking purge night again."

Ses fouilles prennent une autre direction dans les heures qui suivent, il se met à chercher plus d'informations sur le phénomène mais il n'y a que ça. Un livre pour enfants. On aurait pu s'attendre à des consignes de sécurité, des documents de recherche, au moins une solution moins rudimentaire que des foutues menottes. Il relit le livre en pestant à voix haute.

“It’s time to run away”, yeah, where ? Vous allez me dire que personne a pensé à inventer un antidote ou une pièce hermétique au mmoins ? Un masque à gaz, personne ?"

En vérité, il sait que les menottes à l'intérieur des maisons prouvent qu'il n'est pas suffisant de s'enfermer dans une pièce. Les toxines doivent être très volatiles. Il n'a vu d'équipement respiratoire nulle part, ce qui peut signifier qu'il n'en existe pas d'assez efficace. De plus, bien que le livre pour enfants ne dise pas grand chose, la toxine ne semble pas laisser d'effets secondaires : son seul effet serait l'apparition de crises de violence envers les autres. En résumé : l'effet des toxines s'exerce sur les autres, pas sur nous. Henry se détend. Peu lui importe de s'attaquer à des inconnus. Non, le souci serait que les autres s'attaquent à lui.

Finalement on dirait qu'il est temps de voir ce que les autres font.
Henry s'empare du livre et sort de la maison. La lumière du début d'après-midi lui fait se protéger les yeux. Il se rend sur la place ronde la plus proche, se plante au milieu, et crie : "Hé ! Hééé ooooohhh !" jusqu'à ce que quelqu'un se manifeste. Dès que la première personne apparaît, même encore loin, Henry brandit le livre et l'interpelle :

"Hey ! Vous avez vu ça ? Le soleil rouge ? Quelle planète de merde !" Il jette le livre au sol et prend une gorgée d'une petite flasque tirée de sa blouse blanche, puis continue en criant vers la personne qui s'approche. Certes, il pourrait attendre que la personne soit assez proche pour discuter normalement, mais Henry ne s'embarrasse pas de ce genre de choses, par égoïsme. "Hors de question que je me menotte comme un figurant de film de zombies ! Est ce qu'il y a un foutu labo dans cette ville ?"
Revenir en haut Aller en bas

Alan Parrish

Alan Parrish
Petit Chaudron en étain
Petit Chaudron en étain

Traveler's Card


Re: Sujet Commun : Découverte de Sanctum
Sujet Commun : Découverte de Sanctum EmptyLun 24 Oct - 13:51

Depuis qu’Alan s’est retrouvé projeté dans la jungle avec Jane, ramenant à sa mémoire d’angoissants souvenirs de Jumanji, il est préparé partout où il va. En 1969, il a dans son sac à dos, en toutes circonstances, un couteau, une lampe de poche, une ou deux bouteilles d’eau et quelques barres de céréales. En 1995 - où il peut faire ses achats par lui-même au lieu de demander la permission au père Parrish - il est mieux équipé : en plus de cela, il a avec lui une petite trousse de premiers soins, une petite semaine d’eau et de rations, une boussole, une gourde filtrante, un paracord et une petite trousse à outils comprenant une machette pliable, le tout dissimulé dans une grande mallette à sangle messager, d’aspect très pro, qui n’est jamais bien loin de lui.

Alors, quand la pluie s’est mise à tomber alors qu’il marchait vers la fabrique de bon matin quelques jours plus tôt, et que l’eau au goût étrange l’a transportée dans un lieu inconnu, Alan était équipé. L’endroit ne ressemblait à rien de ce qu’il avait découvert jusque là. Une sorte de village construit au milieu d’une forêt dense. Les lieux semblaient désertés, mais un certain nombre d’autres personnes semblaient être arrivées là au même moment. Tandis que d’autres semblaient se précipiter sur la recherche de nourriture, Alan, lui, avait priorisé la recherche d’un abri.

Il avait jeté un oeil au Palais, par acquis de conscience, tout en sachant pertinemment qu’il n’allait pas loger là-bas. Il voulait un lieu qui n’aurait pas l’air d’avoir trop de ressources que les gens pourraient convoiter. Il avait trouvé une petite maison à l’écart du centre-ville qui ferait l’affaire, et dont le toit-terrasse lui permettrait d’avoir une vue sur les environs depuis les hauteurs.

Parfaite ? Ca, il fallait le dire vite… Les premières nuit s’était passées sans encombre et puis, la veille au soir, il avait entendu ronger, couiner… Des rats ? Hors de question qu’il reste là. A Jumanji, les rats venaient littéralement vous grignoter les orteils si vous les laissiez faire - et ils étaient gros comme des lapins… Alors, il avait terminé la nuit sur le toit bien verrouillé, et le lendemain, il s’était mis en quête d’un nouvel abri où s’installer.

A nouveau, toutes les maisons qu’ils avait parcouru arboraient d’étranges menottes aux murs. Dans l’une d’elle, la porte résista et, lorsqu’il parvint finalement à l’ouvrir, elle heura de plein fouet une étagère d’où tomba un livre pour enfin, qui s’ouvrit naturellement à la page la plus consultée : "Friends become like foes". Cette mention attira son attention, et il étudia le livre en détails. Un soleil rouge, une folie meurtrière et des menottes pour contrôler les gens… Mais qu’est-ce que c’était que cet endroit ? Il ne trouva rien d’autre sur le sujet que ce petit album.

La situation était problématique : ils étaient assez nombreux dans cette ville, et le livre ne mentionnait aucune solution efficace pour éviter la crise de violence. Alan s’inquiétait des effets de cette toxine. Dans la jungle, il avait un jour brisé la nuque à un lion car il avait intégré une règle de survie simple : tuer ou mourir. Ici, il ne s’agissait pas d’animaux sauvages, mais d’êtres humains… Comme s’empêcherait-il de faire du mal à autrui lorsqu’il aurait perdu le contrôle de lui-même ? Mais d’un autre côté, s’il se menottait, survivrait-il à la nuit lors de la prochaine éclipse ? Valait-il mieux partir très loin dans la forêt ?

Il valait mieux réfléchir avec les autres pour trouver une solution, c’était certain. Il quitta la maison en laissant le livre derrière lui, dans l’espoir que ceux qu’ils ne pourraient pas prévenir le trouvent peut-être après son passage. Il entendit soudain les cris d’un homme cherchant à interpeller les passants, "Hé ! Hééé ooooohhh !" Il prit sa direction et ne tarda pas à atteindre la place où il se trouvait.

Il avait à peine tourné le coin d’un bâtiment que l’homme s’adressa à lui. Avait-il vu ça ? Le soleil rouge ? Quelle planète de merde ! L’inconnu jeta le livre au sol, puis prit une gorgée d’une petite flasque tirée d’une blouse blanche. Un scientifique ? L’homme ajouta, en colère, qu’il était hors de question qu’il se menotte comme un figurant de film de zombies !

C’aurait pourtant été une solution sensée : s’ils comptaient les occupants de la ville et les menottes pour s’assurer qu’il y en aurait assez, et faisaient le pacte de tous se menotter, alors tout le monde serait en sécurité… Pas vrai ?
Sauf, bien sûr, si certain n’en avaient rien à faire, refusaient catégoriquement, ce qui en inciterait d’autre à refuser eux aussi, par précaution…

Mais le propos suivant de l’homme éveilla son intérêt. Y avait-il un “foutu labo” dans cette ville ? Alan désigna du doigt le Palais qui surplombait la ville.
- J’ai vu quelque chose qui y ressemble, là-bas, au sous-sol. Je peux vous montrer, si vous voulez.
Revenir en haut Aller en bas

Jennifer Keller

Jennifer Keller
Petit Chaudron en étain
Petit Chaudron en étain

Traveler's Card


Re: Sujet Commun : Découverte de Sanctum
Sujet Commun : Découverte de Sanctum EmptyMar 25 Oct - 11:26


Sanctum
>

Jennifer n’avait pas renoncé complètement à l’idée de retrouver Atlantis et toutes les personnes à qui elle tenait, mais elle n’avait pas réussi jusqu’à présent à y revenir. Pour autant, dès qu’elle croisait le Chaudron et pour peu qu’elle estime sa tâche terminée, elle voyageait ailleurs. Munie de son Togepi et de ses fournitures médicales qu’elle avait acquises au fur et à mesure de ses voyages, ainsi que d’un sac à dos de survie lui-même constitué au fil de ses séjours, elle était fin prête pour toute éventualité. Elle avait même un sac de couchage enroulé au dessus du sac à dos et un autre en bandoulière pour y poser le pokemon et éviter qu’il ne lui occupe les bras.

Ce fut pourvue de tout cet attirail qu’elle atterrit dans ce nouvel endroit. Un soleil rouge éclairait la ville et il n’était pas tellement rassurant. Machinalement, elle caressa le sommet du crâne pointu de son petit compagnon de voyage. Elle qui n’avait jamais eu d’animal de compagnie se surprenait à ressentir un grand réconfort de la présence du petit pokemon. Elle savait qu’elle ne l’abandonnerait jamais, même si elle ne pouvait pas retourner chez elle, il serait un élément fixe de sa vie. Et elle était certaine qu’elle pourrait le nourrir et s’en occuper sans souci, elle avait même demandé l’aide de l’infirmière Joëlle pour des conseils en cas de souci de santé.

« Ne m’en veux pas, mon petit chou, mais je ne te fais pas descendre pour l’instant. J’ai l’impression que l’endroit n’est pas super sécurisé. »

Et pour repartir, elle allait devoir attendre l’arrivée du Chaudron. Voilà qui n’allait pas lui faciliter les choses. Elle avança dans la rue principale où elle vit un homme pâlir en lisant ce qui ressemblait à un album pour enfant. La raison lui en semblait bien mystérieuse pour le moment et ce fut pour éclaircir ce mystère qu’elle s’avança et tendit la main pour prendre l’album et essayer d’en savoir plus sur ce qui pouvait inquiéter son partenaire de combat du moment, un grand gaillard qui avait l’air tout aussi équipé qu’elle pour la survie. Lui aussi devait considérer que c’était plus prudent.

« Je peux ? »

Cataclysme, morts, toxines qui rendaient fous et menottes au poignet, le passif de cet endroit n’avait rien de très réjouissant si ce que cet album racontait était la vérité. Jennifer ne pouvait en être certaine mais le côté cataclysmique de l’endroit n’était pas à nier et elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter de ce qui allait se passer d’ici peu de temps s’ils ne trouvaient pas une solution. Elle eut la surprise de reconnaitre l'autre personne à qui elle était venue en aide peu de temps auparavant et à qui elle adressa un signe de tête.

« Montrez-nous ! Il y a peut-être quelque chose à en faire. Docteur Jennifer Keller, au fait », se présenta-t-elle à l’adresse de l'aventurier avant de se tourner vers Henry. « Nous pourrons peut-être trouver un moyen de se sortir de cette situation en coopérant. »

Le pokemon qui se trouvait dans son sac se mit à piailler avec enthousiasme quelque chose qui ressemblait vaguement à son nom, ou plutôt au début de celui-ci. La doctoresse savait qu’il utilisait ce moyen pour attirer son attention et il avait sûrement envie d’être présenté, manifestant sa désapprobation à l’idée d’avoir été oublié. La jeune femme sourit doucement. Il y avait au moins un peu de réconfort dans le monde le plus sombre et c’était l’affection de sa créature de compagnie, si on pouvait l’appeler comme ça. Elle le sortit un instant.

« Et je vous présente Togepi. Il ne paie pas de mine, mais il a certains pouvoirs qui pourraient nous aider le moment venu. »

Du moins, s’il parvenait à les utiliser. Ce n’était pas encore garanti, mais il avait su protéger Jennifer à plusieurs reprises.  


Sujet Commun : Découverte de Sanctum Xr3n
Revenir en haut Aller en bas

Henry Herbert

Henry Herbert
Petit Chaudron en étain
Petit Chaudron en étain

Traveler's Card


Re: Sujet Commun : Découverte de Sanctum
Sujet Commun : Découverte de Sanctum EmptyMar 25 Oct - 18:11

Henry est ravi de voir fonctionner sa technique pour attirer les gens. Le premier venu lui semble d’ailleurs bien utile ; il a l’air du genre préparé. Henry lui sourit en le regardant s’approcher. Il prend même un air amical. Voilà quelqu’un qui sera sûrement volontaire pour aller chercher des échantillons et faire toutes ces choses que Henry n’a pas envie de faire !
Il est par contre moins enthousiaste à la vue de la seconde venue, laquelle se présente pourtant en tant que docteure et a l'air même encore plus équipée que l'autre.
“En coopérant”, répète Henry en singeant Jennifer d’un ton moqueur, mais il est coupé dans ses railleries par les piaillements de l’animal qu’elle transporte. Il prend un air outragé mais ne peut pas s’empêcher d’examiner la bête, vision qui lui fait changer de cible.
“C’est quoi ce truc ? Tu l’as trouvé ici ? C’est… un oeuf ? C’est quoi ce cauchemar de l’évolution, tu l’as créé toi même ou quoi ?”
Il n’a jamais vu de telle créature. La bête a un aspect vraiment étrange avec sa coquille, ses membres atrophiés et son petit visage expressif. Henry déteste cet animal.
“Par où est ce qu'il...Ok, bref. Pouvoirs ou pas, je préfère faire confiance à la science, réplique t'il en fronçant le nez vers Togepi. "To the lab !"

Sur le chemin, il se présente.
“Au fait, je suis le docteur Henry Herbert.” Puis, vers Jennifer : “T’es docteure en quoi ? Moi c’est la physique, quantique et expérimentale. Et d'autres trucs." La révélation que Jennifer est médecin le satisfait relativement, il émet une sorte de grognement évasif légèrement méprisant. Oui, elle pourra soigner les blessures quoi, mais il a des doutes sur ce qu’elle pourra lui apporter à lui. Il ne compte pas être blessé.
Le laboratoire est rempli de machines à l’aspect futuriste et Henry est impressionné mais il ne le montrerait pour rien au monde. Il se dirige immédiatement vers le plus grand écran et appuie sur quelques boutons comme s’il connaissait parfaitement cette interface ; par chance, l’écran s’allume. Malheureusement, il ne montre qu’un plan de la zone et Henry est incapable de lui faire afficher autre chose. Il se détourne et s’adresse aux autres d'un air très sûr de lui :
“Voici un plan de la région ! Ça pourrait peut-être aider d'analyser des échantillons de la végétation locale. Qui est volontaire pour aller en chercher ?"
Tout en parlant Henry jette des coups d'oeil à la ronde pour voir si le laboratoire dispose d'une chambre stérile suffisamment grande pour y entrer. Non. Ils n'ont que les petites boîtes où placer des échantillons. Henry abandonne silencieusement l'idée de s'enfermer dans une de ces pièces à l'air filtré -il aurait pu y attendre tranquillement la fin de l'éclipse en laissant tout le monde se débrouiller, dommage. Il laisse échapper un soupir ennuyé en se tournant vers les autres.
"De mon côté, je vais voir s'ils ont de quoi faire des masques à gaz ou un truc du genre."
Il a l'intention de faire complètement autre chose.
Revenir en haut Aller en bas

Max Eisenhardt

Max Eisenhardt
Petit Chaudron en or
Petit Chaudron en or

Traveler's Card


Re: Sujet Commun : Découverte de Sanctum
Sujet Commun : Découverte de Sanctum EmptyJeu 27 Oct - 15:13


Sanctum
>

Pensant dans un premier temps m’être retrouvé dans l’une des salles de mise en situation dans lesquelles il entrainait ses élèves, je soupirais un simple « Charles » un brin amusé en balayant du regard le paysage qui m’entourait. Pourtant, tandis que mes pas me menaient de façon aléatoire vers l’une maisons occupant les lieux, les personnes que je croisais ne me semblèrent pas hostiles. Si certaines m’ignoraient, d’autre me regardaient avec une certaine inquiétude. Mais de toute évidence, ce n’était pas de moi dont ils avaient peur.

Ayant finalement compris que Charles n’y était pour rien, j’ouvrais la porte d’une maison par un simple revers de la main, et j’y entrais afin de me renseigner sur cette civilisation. Un homme se trouvait déjà sur place, près d’un radiateur sur lequel étaient attachée une paire de menottes. Depuis l’antre de la porte, je le voyais tourner les pages de ce qui me semblait être un livre pour enfants. Une fois qu’il eu terminé, il se retourna pour me lâcher un « On va tous mourir ce soir » rempli de frayeur, puis il quitta la pièce.

Lâchant un rictus devant cette frayeur que je pensais exagérée, je me rapprochais du radiateur pour consulter le livre à mon tour. J’y lisais un avertissement au sujet d’une éclipse au cours de laquelle, hommes et femmes finissaient par s’entre tuer. Ma lecture terminée, je laissais tomber le livre sur la table, en songeant que je n’aurais pas trop de mal à me défendre dans un village où s’empilaient des maisons faites principalement de taule.

Néanmoins, je quittais la maison, avide d’en savoir plus sur mes futurs adversaires. Mes pas me menèrent en haut d’un escalier qui descendait vers un laboratoire au milieu duquel deux hommes et une femme se tenaient.

« Vous cherchez à échapper à l’éclipse ? demandais-je en me laissant flotter dans les air dans leur direction. Ou à y survivre ? »



 


MAX EISENHARDT-ERIK LEHNSHERR-MAGNETO

"The thing none of you will ever understand is that there are no sides. There are no heroes or villains. There’s just what I want and how I’ll get it..”

Sujet Commun : Découverte de Sanctum 1537041567-detestermagneto
Revenir en haut Aller en bas

Alan Parrish

Alan Parrish
Petit Chaudron en étain
Petit Chaudron en étain

Traveler's Card


Re: Sujet Commun : Découverte de Sanctum
Sujet Commun : Découverte de Sanctum EmptyLun 31 Oct - 6:27

Sanctum, Quelques heures avant la première éclipse

Après la découverte de l’inquiétant livre pour enfant, tout s’enchaina très vite. D’abord, Alan tomba sur un drôle de bonhomme rageur en blouse blanche, qui “refusait de se menotter comme un vulgaire figurant de zombies”.

Avant qu’Alan n’aie eu le temps de décider s’il voulait ou non débattre du bien-fondé des menottes aec lui, l’homme émit une requête très sensée. Un labo ? Alan en avait vu un, ou en tout cas, quelque chose qui y ressemblait, au sous-sol du palais. Le scientifique accueillit cette nouvelle d’un air soudain beaucoup plus amical.

Une jeune femme les avait rejoint, et lui demanda de leur montrer le labo, dont ils pourraient peut-être faire quelque chose. Docteur Jennifer Keller, se présenta-t-elle.
- Alan Parrish. Enchanté, Docteur. répondit-il machinalement, même si elle semblait s’adresser davantage au scientifique. Ils pourraient peut-être trouver un moyen de se sortir de cette situation en coopérant. Sa part de la coopération consisterait sans doute à leur montrer le labo et à leur chercher du matériel, mais tant qu’il pouvait aider à résoudre le problème, Alan était partant. Le chercheur, lui, semblait peu porté sur la coopération, et singea la jeune femme.

Un petit bruit émanant du sac de la femme interrompit ces railleries, et elle en sortit un petit animal étrange, comme Alan n’en avait jamais vu sur terre, ni à Jumanji. S’il avait été un peu plus jeune, il aurait très certainement reconnu un Pokémon, ces êtres dont les jeux vidéos et les cartes allaient faire fureur avec la génération de Peter… Mais le premier jeu ne serait lancé qu’en 1996 au Japon, et Alan arrivait directement de 1995.

Elle le présenta comme “Togepi”, ajoutant que ses pouvoirs pourraient les aider le moment venu. Ses pouvoirs ? Il était “mignon”… Mais à Jumanji, beaucoup de choses mignonnes était dangereuses, Alan l’avait appris à ses dépends… Il jeta un coup d’oeil nerveux à la drôle de bestiole, tandis que le scientifique s’insurgeait. C’était quoi, ce truc ? L’avait-elle trouvé ici ? Etait-ce un oeuf ? Quel était ce cauchemar de l’évolution, l’avait-elle créé elle-même ? Par où était-il… Finalement, il décida que, pouvoirs ou pas, il préférait faire confiance à la science. Et donc, direction le labo, vers lequel Alan s’empressa de les guider.

Il se présenta à son tour : docteur Henry Herbert… Henry demanda à Jennifer en quoi elle était docteure, précisant que pour lui, c’était la physique, quantique, expérimentale, et d’autre trucs. Alan faillit demander ce que c’était, la physique quantique - il avait une bonne excuse : il avait quitté sa ville natale à 12 ans et était resté dans la jungle jusqu’à ses 38 ans, avant de rentrer pour faire des va-et-vient entre ces deux âges, sans aucun souvenir de la version de ces 26 ans que tout le monde croyait qu’il avait vécus, y compris son épouse. Finalement, il décida qu’il valait mieux ne pas trop poser de questions et se contenter d’être le muscle de l’opération.

Le laboratoire était vraiment impressionnant aux yeux d’Alan - même quand on voyait la NASA à la télé, qui avait beaucoup évolué 26 ans après l’époque où il avait suivi les informations sur Apollo 11, ça n’avait pas l’air aussi sophistiqué. Henry s’avança vers le clavier avec l’assurance d’un grand scientifique, appuya sur quelques boutons et afficha un plan de la région. Il ne fallut que quelques regards à Alan pour le mémoriser, compétence qu’il avait développée dans la jungle, où il était crucial de pouvoir se souvenir de ce que l’on avait vu sur les hauteurs pour s’orienter. Il leur fallait un volontaire pour chercher des échantillons de la végétation locale afin de l’analyser, et Alan s’avança.
- Si vous me dites dans quoi les ranger, je peux m’en charger. proposa-t-il, et Henry ne tarda pas à trouver de petites boites, puis annonça qu’il allait chercher des masques à gaz.

Ils s’apprêtaient à se séparer lorsqu’un autre homme arriva, flottant pour les rejoindre au bas des escaliers. Il leur demanda s’ils cherchaient à échapper à l’éclipse, ou à y survivre.
- Idéalement répondit Alan J’aimerais rester en vie sans tuer personne. Mais comme je suis docteur en rien du tout, je comptais laisser le “comment” aux experts et aller leur rapporter des échantillons de plantes. Voulez-vous m'accompagner, ou les aider à chercher ici ?



Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Traveler's Card


Re: Sujet Commun : Découverte de Sanctum
Sujet Commun : Découverte de Sanctum Empty

Revenir en haut Aller en bas

Sujet Commun : Découverte de Sanctum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Souci à un sujet
» Question sujet de groupe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cauldron :: Zone RP :: Ailleurs :: Sanctum-