AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Max Eisenhardt

Max Eisenhardt
membre



Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"
Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" EmptyLun 16 Juil - 16:30

Max Eisenhardt



Bonjour à toi, je m'appelle Max Eisenhardt, mais tu peux aussi m'appeler Erik Lensherr ou Magneto. J'ai 45. Dans la vie je suis hétero et actuellement veufdu moins je le pense. On me dit souvent que je ressemble à Michael Fassbender, et surtout je suis issu de Marvel (X men).




Mon Histoire

Certains pensent qu’une personne a de la haine en elle dès sa naissance. D’autres estimes que la haine arrive suite aux évènements de la vie de cette personne. Je suis plutôt de cet avis. Si ma vie n’avait pas été celle-ci, je ne serais pas le même aujourd’hui.

L'enfant juif de Leipzig
Les premières années de mon enfance furent somme toute assez heureuse. Pendant des années, chaque jour, c’était le même rituel, mais je ne m’en laissais pas. Ma mère, nous accompagnaient ma sœur Ruth et moi à l’école de Leipzig. Là, j’obtenais de bons résultats, surtout en sport. Mais je devais aussi faire face aux jugements de ceux qui me trouvaient trop étrange. Trop juif. Pour essayer de ne plus penser à leurs remarques pleines de haine, je me calmais en cherchant des yeux la fille du concierge, Magda.  Jamais je n’osais lui parler, mais je savais qu’elle comprenait ma peine. Parce qu’elle était fille de gitans, elle aussi subissait moqueries et racisme. Puis, lorsqu’arrivait enfin le soir, je courrais vers la bijouterie que tenaient mon père et mon oncle. Entre quelques révisions, je les aidais dans leur travail, avec l’envie de prendre un jour leur place.

J’avais 12 ans quand le cauchemar de la guerre commença. Jusque-là, le fait que je sois juif n’avait apporté en moi que quelques remarques racistes. Jamais je n’aurai imaginé à l’époque que cela pourrait détruire à jamais mon enfance. Lors de la nuit de Cristal, la bijouterie familiale fut saccagée, ainsi que notre maison. Mes parents étaient ruinés et ils pouvaient se plaindre en personne. Alors, avec pour seuls bagages une vieille valise cabossée et un vieux cartable rempli de souvenirs, nous finîmes par quitter Leipzig pour prendre la route de la Pologne. Espérant que peut être, là-bas, nous serions acceptés.

C'est un jeu. Chacun de nous joue un rôle imposé. Le ghetto est notre scène. Les pleurs, les gémissements, les lamentations sont notre musique de fond permanente. Tout cela finira-t-il un jour ?Joe  Kubert
Mais les nazis furent plus rapides que nous. Ils ne voulaient pas seulement nous persécuter en Allemagne. Ils voulaient faire de mon peuple le bétail de l’humanité. Les esclaves. Les moins que rien. Alors, ils envahirent la Pologne et nous fûmes envoyés au Ghetto de Varsovie.
Je vivais alors des années d’horreur totale. Nous étions des milliers de juifs entassés dans un quartier où se mélangeaient l’insalubrité, la pauvreté, la maladie et même la mort.  Le soir, certains se réunissaient pour prier afin de ne plus se réveiller le lendemain. D’autres tentaient de persuadés leurs proches, et surtout eux même, que nous allions être sauvés. Que quelque part dans le monde une armée était en train de se former pour nous libérer de cette misère. Foutaise ! Je préférais alors rejoindre mon oncle qui participait au marché noir. Grâce à cela, nous parvenions à nourrir un minimum le reste de la famille. Ce n’était des festins. Mais nous survivions.


Trois ans après notre arrivée dans le Ghetto, nous trouvâmes enfin le moyen de nous échapper. Seul oncle Erich restait avec les autres. Mais encore une fois, nous fûmes rattrapés. Et cette fois, ce n’était pas une vie de misère qui nous attendait. C’était des balles. C’était la mort. Nous fûmes alignés tous les quatre,  Père, Mère, Ruth et moi. On nous plaça un foulard sur la tête et les nazis nous ruèrent de balles. Je tombais. Inconscient. Puis je me réveillais. Effrayé.
La bouche remplie de terre, je criais intérieurement. Et c’est alors qu’un phénomène étrange se produisit. Je parvins à faire bouger le sol. Je parvins à m’échapper de la fausse dans laquelle j’avais été enterré comme une vulgaire bête. Près de moi cependant, gisaient les corps sans vie de ma famille. Je les enterrais plus dignement dans un endroit paisible, en respectant les traditions juives si chères au cœur de ma pauvre mère.

Personne ne sortira d'ici, qui pourrait porter au monde, avec le signe imprimé dans la chair, la sinistre nouvelle de ce que l'homme, à Auschwitz, a pu faire d'un autre hommePrimo Levi
. ”
J’errais dans la campagne polonaise pendant quelques jours. Triste. Essayant de comprendre ce qui m’était arrivé. Rempli de haine. Je réagissais cependant à peine lorsqu’ils m’arrêtèrent pour m’emmener à Auswitch. Là, on me plaça au sein des Sonderkommandos. Je participais ainsi malgré moi au bon fonctionnement de la solution finale. Des milliers de juifs, de Tsiganes et de gitans étaient non seulement tués, mais aussi massacrés sous mes yeux.
Et c’est là que je la retrouvais. Dans un premier temps, je la reconnaissais à peine avec ses cheveux sales, ses haillons, sa maigreur. Mais lorsqu’elle me regarda, je sus que c’était elle. Magda. La fille du concierge. La gitane de Leipzig. Je décidais alors de prendre mon courage à deux mains et je lui sauvais la vie en la cachant dans le camp.
Nous finîmes par nous rebeller et la libération arriva. La guerre était terminée. Bien que la paix n’ait pas pansé la plaie de la guerre, qu’elle n’ait pas ressuscitée tous ces morts, nous finîmes par nous marier Magda et moi.

Le deuil d'un enfant ne peut être soulagé...C'est une maladie orpheline inguérissable.Sandrine Aurore Fillassier
Quelques années après, elle donna naissance à notre fille Anya. Mon enfant devint alors ma lumière. Celle qui brillait après des années de morts, de deuils et de tristesse. Elle était mon souffle. Elle était ma fierté. Elle était mon talysman. Je vivais de magnifiques années avec Magda et Anya, et j’avais envie de crier à ceux qui nous avaient persécutés qu’ils avaient échoués. Nous étions heureux. Nous avions une fille.
Peut être étais-je trop prétentieux, trop naïf, trop idiot de croire que mon malheur était une historie ancienne. Que j’avais aussi le droit d’être heureux. Car alors que je me trouvais au travail, mon contremaitre tenta de me voler. Mécontent, je m’énervais fortement. Et, sans que je ne sache vraiment comment, une barre de métal s’envola pour frôler de près la tête de mon ennemi.
Effrayé, dans un état de panique totale, je comprenais cependant ce qui se passait. J’avais un pouvoir. Je pouvais bouger des objets. Je pouvais faire bouger le sol. Je courrais jusqu’au foyer familial pour y trouver ma femme et ma fille. Mais mes collègues avaient été plus rapides. Pour venger mon attaque sur le contremaitre, ils avaient mis le feu à mon foyer. Utilisant de nouveau mon pouvoir, pour la première fois consciemment, je sauvais Magda. Puis j’entreprenais de sauver Anya qui était coincée à l’étage. Mais c’est à ce moment là que la Police et le contremaitre arrivèrent pour me dénoncer. Je tentais de leur expliquer que l’urgence était de sauver Anya. Mais ces imbéciles ne m’écoutèrent pas. Et Anya tomba. Brulée. Morte.
Ma rage fut telle que j’envoyais une radiation électro magnétique à la foule entassée autour de nous. Je les tuais tous. Mais je ne le regrettais pas. Si être différent pouvait justifier le fait de tuer une petite fille, comme l’était Anya, ou Ruth des années plus tôt. Alors je  n’avais plus confiance en l’humanité.


L'avenir c'est nous Charles. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus.

Magda prit peur, et fuya loin de moi. Alors je partais à sa recherche. Me doutant qu’elle avait trouvé refuge auprès des siens, je demandais à un contrefacteur de me créer une nouvelle identité. C’est ainsi que je devins Erik Lehnsherr, un tzigane rescapé des camps d’extermination. Mais parcourant l’Europe, je ne trouvais pas de trace de Magda. Je finis même par penser qu’elle avait trouvé la mort. Alors, je pris la route d’Israël.

Là, malgré ma haine pour l’humanité qui  grandissait encore, je travaillais comme aide infirmier au sein d’un hôpital. J’aidais des survivants de l’Holocauste à reprendre gout à la vie, et par cette aide, je m’aidais moi-même.
C’est à cette époque que je fis la connaissance d’un américain du nom de Charles Xavier, un professeur intervenant à l’hôpital. Rapidement, une amitié naquit entre nous. Alors, quand le Baron Wolfgang von Strucker arriva en Israël pour voler de l’or afin de financer HYDRA, nous fîmes équipe pour l’en empêcher. C’est là que nos pouvoirs mutuels se révélèrent à l’autre. Nous étions tous deux des mutants. Je pouvais contrôler le métal. Il contrôlait les pensées. Mais malgré tout, quelque chose nous éloignait. Il avait confiance en l’humanité et se persuadait que nous serions acceptés. J’étais persuadé du contraire. Selon moi, il ne fallait pas tenter de se faire accepter. Il fallait s’imposer. Nous venions à peine de sortir de l’Holocauste, j’étais persuadé que l’es humains pouvaient être aussi horribles avec des mutants qu’avec des juifs et des gitans.  Nous étions l’avenir. Ils étaient le passé.


Je m’engageais ensuite au sein de diverse agences de service secrets tel que la CIA ou le MOSSAD avec comme objectif personnel de traquer les criminels de guerre Nazis et leur faire payer les horreurs de la guerre. A cette époque, une nouvelle personne entra dans ma vie, Isabelle. Etant encore fol amoureux de Magda, nous restâmes de simples amis. Mais elle aussi, on m’enleva.
Afin de me punir de travailler pour deux agences différente, des agents de la CIA tuèrent Isabelle sous mes yeux. Comme je l’avais fait lorsqu’Anya était morte, je perdis me moyens et éliminait tous les humains qui se trouvait autour de moi grâce à mon pouvoir.
Ma décision était prise. Je partais en guerre contre les humains et leur stupidité. Je travaillais pendant plusieurs années sans relâche afin de protéger les mutants et assurer leur suprématie sur la Terre. Mais sachant qu’un mutant n’étant pas d’accord avec mes idées pourrait m’empêcher de mener mon projet à bien, je me confectionnais un casque de couleur rouge résistant au contrôle mental.


Tandis que Charles fondait l’équipe des X-men, je fondais la confrérie des mauvais mutants afin que certains de mes semblables m’accompagnent dans mon combat. Je m’arrangeais pour recruter les meilleurs d’entre eux afin que la confrérie ait un pouvoir suprême total. Parmi eux figuraient deux jumeaux, Wanda et Pietro. Ils faisaient partis de mes meilleurs éléments, ceux sur qui je me basais pour élaborer mes plans.
Mais il y avait autre chose. Wanda ressemblait à Magda,elles avaient toutes les deux le même sourire. Bien que leurs yeux ne soient pas de la même couleur, ils avaient la même intensité. Alors je compris que nous étions liés. Un test ADN me le confirma, j’étais leur père. Magda était enceinte lorsqu’elle avait choisi de partir vivre loin de moi. Cependant, ils finirent par sortir de ma vie quelques temps afin de rejoindre ces incapables de Vengeurs.

"La chose que personne d'entre vous ne comprendra, c'est qu'il n'y a pas de côtés. Il n'y a pas de héros ou de méchants. Il y a juste ce que je veux et comment je vais l'obtenir. "
J’ai continué à diriger la confrérie pendant plusieurs années, cherchant par tous les moyens à imposer mes idées au monde entier. Celles qui disaient que puisque les humains ne nous accepteraient pas, il fallait leur prouver que nous étions une race supérieure. Mais la présence des jumeaux dans ma vie a ramené aussi Magda que j’avais tenté d’oublier. Je suis de nouveau parti à sa recherche, parcourant le monde, les univers et les époques grâce au Chaudron. Mais Magda reste introuvable. Se cacha-t-elle de moi ? Ou la cache-t-on de moi ? Je reste persuadé que nos destins sont liés depuis l’enfance. Un jour, nous serons de nouveau réunis.
Aujourd’hui, je m’apprête à faire mon retour au sein de la confrérie. Je dois y faire du ménage. Je dois y imposer mes idées de nouveau. Mais je dois aussi réparer les absurdités des jumeaux.

Tout au long de ma vie, on a tué mes proches parce qu'ils étaient juifs, parce que j'étais mutant, parce qu'on avait peur de moi. J'ai vu toutes les horreurs que l'homme était capable de commettre. Alors oui, la haine des hommes est en moi. Mais ce sont les hommes eux même qui l'ont mise là.

Mes Pouvoirs :
- Contôler le métal. De la simple barre de féraille à l’astéroïde.
- Manipuler le fer présent dans le sang des individus. Pouvant ainsi leur causer diverses maladies.
- Créer de champs de force autour de moi. Pour me protéger ou pour léviter mon corps.
- Résister à la télépathie (grâce à mon casque)
- Inverser le champ magnétique de toute planète.




De l'autre côté de l'écran ~
Voir Stevounet
Revenir en haut Aller en bas

Nikki Monroe

Nikki Monroe
Administratrice

Age : 25


Re: Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"
Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" EmptyLun 16 Juil - 16:36

Re bienvenue
Revenir en haut Aller en bas

Wanda Maximoff

Wanda Maximoff
Fondatrice



Re: Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"
Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" EmptyLun 16 Juil - 16:37

papaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas

Carlisle Cullen

Carlisle Cullen
membre



Re: Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"
Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" EmptyLun 16 Juil - 21:09

Re bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

Tony Logan DiNozzo

Tony Logan DiNozzo
membre



Re: Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"
Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" EmptyLun 16 Juil - 21:17

re bienvenue
Revenir en haut Aller en bas

Renesmée Cullen

Renesmée Cullen
membre

Age : 29


Re: Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"
Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" EmptyLun 16 Juil - 21:47

Bienvenue une nouvelle fois
Revenir en haut Aller en bas

Max Eisenhardt

Max Eisenhardt
membre



Re: Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"
Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" EmptyLun 16 Juil - 23:31

@Wanda : Merci ma fille. Il est temps que je vienne faire le ménage dans la famille.

@Les autres. Merci à vous aussi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



Re: Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"
Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" EmptyMar 17 Juil - 14:31

rebienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas

Max Eisenhardt

Max Eisenhardt
membre



Re: Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"
Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" EmptyMar 17 Juil - 18:41

Merci Cissy Smile
Revenir en haut Aller en bas

Piétro Maximoff

Piétro Maximoff
Modératrice

Age : 22


Re: Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"
Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" EmptyMar 17 Juil - 18:48

Papa ! I love you *en vrai j'avais pas trop envie de te voir arriver...*
Revenir en haut Aller en bas

Max Eisenhardt

Max Eisenhardt
membre



Re: Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"
Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" EmptyMar 17 Juil - 19:13

@Piétro Maximoff a écrit:
Papa ! I love you *en vrai j'avais pas trop envie de te voir arriver...*

Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" Sale_g10
Bon, le texte ne correspond pas, mais celle là, tu l'as pas volé ! Non mais !
Revenir en haut Aller en bas

Bucky Barnes

Bucky Barnes
Modératrice

Age : 22


Re: Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"
Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" EmptyMar 17 Juil - 19:19

Roh le méchant quoi :mdr:
Revenir en haut Aller en bas

Wanda Maximoff

Wanda Maximoff
Fondatrice



Re: Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"
Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" EmptyMar 17 Juil - 19:26

je rappelle que c'est moi qui vais me faire battre à mort par les sbires de papa dans le prochain rp, c'est moi qui devrait pas avoir envie de te voir
Revenir en haut Aller en bas

Kiara Howlett

Kiara Howlett
Fondatrice



Re: Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"
Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" EmptyMer 18 Juil - 12:08

je valide. t'as de la chance que Wanda soit à l'hopital quand tu reviendras espère ce raciste.
Revenir en haut Aller en bas

Shuri

Shuri
membre



Re: Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"
Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" EmptyMer 18 Juil - 12:17

Merci <3 Juste, j'ai vu que tu préparais le sénario de Polaris; Faut que je l’intègre à ma bio aussi ? J'en ai pas parlé parce que je trouve pas de détail sur sa conception. Je sais juste que Magnéto (scope) est son père, mais pour sa mère, aucune idée.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Re: Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"
Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus" Empty

Revenir en haut Aller en bas

Magneto_"L'avenir c'est nous. Ce n'est pas eux. Eux ne comptent déjà plus"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !
» Sommes-nous pareil?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Cauldron :: Admission :: Présentations :: Validés-